logov2
Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Zapisz Zapisz

BALI

Posté le

Hello girlz ! Je vous retrouve enfin pour vous parler de mon voyage à Bali ! Il était grand temps de vous raconter, montrer, partager tout ça. J’ai divisé Bali en deux articles.

Dans celui-ci, vous retrouverez mes bonnes adresses hôtels et restaurants ainsi que mon expérience, comment j’ai vécu ce voyage et pourquoi je m’y suis rendue. Le second article sera tout simplement l’album photos. J’ai fait une tonne de photos là-bas et j’ai essayé de les trier pour vous les partager. Évidemment, il en reste encore beaucoup beaucoup donc j’ai décidé de faire un article dédié uniquement aux photos. Retrouvez-le en cliquant ICI.

Il y a un an, le 3 octobre 2016, une de mes meilleures amies partait à la rencontre du monde et des cultures, toute seule avec son sac à dos. Si je suis partie à Bali, c’est pour cette simple raison : la retrouver. Un an, c’est tellement long lorsqu’on est loin de quelqu’un qui compte. Un matin, en me réveillant, j’avais un message venant d’elle, m’annonçant qu’elle prolongeait son voyage. Je suis passée par une dizaine d’émotions en une minute. Il ne m’en a pas fallu plus pour prendre la décision d’aller la voir. Quelques jours plus tard, j’achetais mon billet pour la plus belle expérience de ma vie jusqu’à présent.

BALI HERE I COME

L’aventure commence déjà à l’aéroport puisque je prends l’avion toute seule. Je dis au revoir à mes proches, j’ai l’impression que je pars pour toujours. J’enregistre mon bagage et je me sens seule au monde dans ce village qu’est l’aéroport d’Amsterdam. Mais dans 17h, je suis avec Mathilde, alors tout va bien.

On embarque dans l’avion et je découvre pour la première fois le monde des longs courriers. Gros avion, écran, coussin et couverture m’attendent à mon siège. Décollage imminent. Le vol se passe bien. Je décompte les heures.

Notre itinéraire

Atterrissage à Denpasar, Bali. J’attends mon bagage, les minutes sont des heures alors qu’elle est dans le même bâtiment que moi. Mais finalement, ça arrive. Retrouvailles. Retrouvailles après 11 mois sans se voir, se toucher, s’entendre, se regarder, s’écouter. Enfin, on est là, une en face de l’autre, sans écran ni 11 000 km entre nous. Après quelques minutes, c’est comme si on ne s’était jamais quittées.

Direction Ubud : first stop. On loge au Nyoman Karsa Bungalow. Sans aucun doute le plus bel hôtel de tout le séjour. L’accueil est chaleureux, les gens sont adorables. La chambre est très grande, la salle de bain très propre. On a notre propre balcon, qui n’était pas petit non plus ! Petit-déj compris, servis sur notre balcon. Il était bon ! Emplacement idéal car proche de tout. On était à un jet de pierre de la Monkeys Forest. J’ai eu un vrai coup de cœur pour Ubud, ses rues, son ambiance, ses habitants. J’ai adoré son marché permanent et ses petits restaurants. Nous avons rencontré Adi, notre bonne étoile qui nous a véhiculées partout dans les alentours pendant 3 jours. Non seulement il nous emmenait partout mais en plus il nous faisait visiter et nous montrait des coins cachés, loin des touristes, et nous faisait découvrir les restos préférés des locaux pour manger à midi.

Où avons-nous mangé à Ubud ?

  • NIA Ubud : un petit restaurant très joliment décoré, où nous sommes accueillies avec une welcome flower dans les cheveux. On a très bien mangé !
  • Café Lotus : en journée comme en soirée, le Café Lotus est un incontournable à Bali. Son environnement est magnifique. Allez-y, vous comprendrez.
  • Warung Don Biu : je vous le recommande vivement !! J’y ai mangé le meilleur petit déj de mon voyage. Tenu par un petit couple, il n’y a que quelques tables. Tout est préparé minute et avec amour. Une belle adresse.
  • The GANGGA Restaurant : c’est Adi qui nous a emmenées là-bas. On a mangé au cœur de la nature sauvage avec une vue imprenable.
  • Artini Warung : pas bien loin de notre hôtel, ce petit restaurant est très sympathique. On y a bien mangé.

Ce qu’on a vu et fait à/autour de Ubud :

  • Découvertes des petites rues + du marché permanent
  • Tibu Mana Waterfalls
  • Tukad Sepung Waterfalls
  • Bali Swing
  • Coffee plantation ( + Bali Swing )
  • Les rizières de Tegallalang
  • Monkeys Forest

Petit conseil : n’hésitez pas à vous perdre dans les petites rues qui ne payent pas de mine, c’est là que vous trouverez des petites pépites pour manger local à des prix imbattables. C’est ainsi qu’on a mangé le meilleur petit dèj de tout le séjour.

On endosse nos sac à dos, direction Lovina, 2nd stop. On reste pour deux nuits au Lovina Beach Hotel, que je ne vous recommande surtout pas ! J’ai été très déçue de la propreté de l’hôtel, la chambre, la salle de bain. Il y avait des fourmis partout, partout, partout, entre autres. À éviter. Malgré tout, j’ai beaucoup aimé Lovina, ses dauphins, ses couchers de soleil et ses odeurs tôt le matin.

Où avons-nous mangé à Lovina ?

  • Bintang Bali Bar & Restaurant : j’y ai goûté une des spécialités balinaises, le Gado-Gado. Un mélange de légumes et de tofu, le tout assaisonné. Le resto est au bord de l’eau et accueille tous les soirs un petit groupe pour une ambiance décontractée et lounge.
  • Funky Place : à quelques pas de notre hôtel, cet endroit est génial ! La déco est super cool et on a trop bien mangé !

Ce qu’on a vu et fait à Lovina :

  • Découvertes des petites rues
  • Coucher de soleil au bord de l’eau
  • Lever du soleil en barque proche des dauphins
  • Snorkeling près de l’île de Menjangan
  • Sekumpul Waterfalls
  • Holy Springs

Petit conseil : ne vous laissez pas avoir par les rabatteurs qui essayent de vous vendre des journées d’excursions tout compris, ce n’est pas avantageux (même si ça en a l’air parfois…). Cela peut arriver lorsque vous bookez un taxi pour un long trajet (1 ou 2 heures), à l’approche de votre destination. Ne les écoutez pas et n’hésitez pas à dire non. Si vous montrez de l’hésitation, ils baisseront leur prix tout en restant trop chers. Petit conseil car personnellement, on s’est faites avoir et après avoir retourné la situation dans tous les sens, pas de doute, on s’est faites avoir.

Direction Amed, 3rd stop. On est accueillie comme chez nous et comme des petites princesses dans la jolie Maniss Homestay. C’est beau, c’est propre et il y a une petite particularité : la douche est à l’extérieur. Un petit cocon qu’on a beaucoup aimé, proche de la plage. Après 5 jours de visites, marche, trek et autres journées bien remplies, on décide de profiter de la plage de sable noir d’Amed, de ses gros jus de fruits à 1€ et de sa mer à l’eau chaude.

Où avons-nous mangé à Amed ?

  • Amed Sunset Beach : sur la plage, les pieds dans l’eau, nous avons vraiment très bien mangé à cet endroit.

La première semaine est déjà terminée. On décide de consacrer la deuxième et dernière semaine aux îles proches de Bali. Direction Gili Air, first island. Ce petit bout de paradis, ce sable blanc, cette eau turquoise, ce rêve éveillé. Nous dormons deux nuits au Mangga Homestay, un endroit tenu par 3 jeunes gars très sympas. On est accueillies avec un bon jus de fruits fait maison. Notre chambre est propre et mignonne, pareille pour la salle de bain. J’ai beaucoup aimé séjourner là-bas, dans une ambiance conviviale. Un soir, nous sommes rentrées après avoir mangé au restaurant, et les 3 petits mecs étaient en train de faire un petit concert privé dans l’enceinte de la Homestay. Un moment bien sympathique.

Où avons-nous mangé à Gili Air ?

  • Zipp Bar : au bord de l’eau turquoise, des petites maisonnettes sont installées pour manger face à cette vue incroyable. On mange assises en indien, à l’abri du soleil. Quand on a fini de manger, on laisse nos affaires dans notre maisonnette et on va se baigner. What else ?
  • Breadelicious : cet endroit, beau, grand, vitré de partout, a attiré mon regard grâce à sa pyramide de pots de Nutella. C’est en réalité un lieu de petits déj, vraiment très agréable. Après plus d’une semaine de nourriture indonésienne, je craque pour une énooorme crêpe au Nutella.

Ce qu’on a vu et fait à Gili Air :

Il n’y a pas grand chose de particulier à voir sur l’île de Gili Air si ce n’est toutes les belles plages et faire du snorkeling pour espérer voir des tortues de mer. Mais le passage à Gili Air reste indispensable car il y fait si bon vivre ! Ce que j’ai adoré, c’est qu’il n’y avait aucune voiture, aucune mobylette, aucun moteur. L’île est minuscule, on se déplace à vélo, on marche pieds nus dans le sable blanc et on profite de l’eau turquoise. Gili Air, un petit bout de paradis sur Terre.

On met les voiles, on emporte nos sacs à dos. Last stop : Kuta Lombok.

On prend un bateau, ou plutôt une barque en bois, au bord de laquelle il n’y a que des locaux. On se demande un peu ce qu’on fait là et où on va atterrir mais la situation est drôle et cocasse. Tout va bien, on arrive à Lombok. On séjourne deux nuits à l’hôtel Kuta Paradise. Un très bel hôtel, bien situé où les chambres sont belles et propres. Malheureusement, sur Internet, on nous promettait un hôtel en bord de plage. Mais depuis peu, des travaux ont débuté tout le long de la plage et donc en face de l’hôtel. Le bruit des travaux change la donne et la plage en face de l’hôtel n’est pas vraiment accessible… toutefois, nous sommes à quelques minutes à pied du centre et quelques minutes en voiture d’une des plus belles plages de Lombok.

 

Ce qu’on a vu et fait à Lombok :

Comme pour Gili Air, à Kuta Lombok, il n’y a pas beaucoup de choses à visiter mais plutôt la magnifique plage de Tanjun Aann. Nous sommes arrivées sur cette plage avant 10h00, elle était déserte, c’était splendide. Peu de gens la connaissent et s’y rendent. Sur le coup de midi, nous n’étions pas plus de 30 à profiter de cet endroit paradisiaque.

Il est temps de refaire ses bagages pour quitter l’île et rejoindre Bali pour une dernière nuit avant de reprendre l’avion. Direction Sanur. Nous logeons dans la jolie et accueillante Suwardika Homestay, proche de la plage et des petits commerces et évidemment non loin (en voiture) de l’aéroport de Denpasar. Les propriétaires, une famille, sont très très gentils.

Le réveil a un goût amer le 16 septembre, date de retour. À 15h, on quitte l’hôtel pour rejoindre l’aéroport. Moment difficile dans ce gigantesque aéroport qui m’impressionne, mes émotions sont divisées entre la tristesse de quitter Mathilde pour la deuxième fois, et la réjouissance de retrouver mes proches en Belgique, à qui j’ai envie de tout raconter sans oublier le moindre détail. Ou peut-être quand même quelques-uns, des souvenirs qui n’appartiennent qu’à elle et moi. Les au revoir ne sont jamais faciles alors on a pleuré comme des petites huîtres. Mais on se retrouve bientôt… parce que, quoi qu’il arrive, on est ensemble.

C’est la fin de ce voyage, de cette aventure, de cette expérience qui m’a appris et montré tant de choses. J’ai découvert un pays, une culture, des personnes adorables, des paysages à couper le souffle. Merci Bali pour tous ces moments qui resteront gravés dans ma mémoire.

RETROUVEZ L’ALBUM PHOTOS EN CLIQUANT ICI


 

 

BISOUS
signature

Pas encore de commentaires.

Qu'en pensez-vous?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *